planteur de cacao cote divoire

LES AGRICULTEURS SURVEILLENT LA MÉTÉO ET LA CCC EN CÔTE D'IVOIRE À L'APPROCHE DE LA RÉCOLTE

La plupart des régions productrices de cacao en Côte d'Ivoire ont enregistré des précipitations inférieures à la moyenne la semaine dernière, mais les agriculteurs ont déclaré à l'agence de presse Reuters que la forte humidité du sol due aux pluies précédentes contribuerait au fort développement de la culture principale qui démarre en octobre.

La Côte d'Ivoire approche de la fin de sa saison des pluies, qui s'étend d'avril à mi-novembre, et la plupart des agriculteurs ont apprécié la période sèche de la semaine dernière car elle a contribué à prévenir les maladies et les insectes sur les cultures.

Les cacaoyers ont reçu une bonne humidité. La qualité des fèves sera bonne jusqu'en janvier au moins. – Albert N'Zue, un agriculteur des environs de Daloa.

Bongouanou et Yamoussoukro, plus au sud, ont signalé des conditions similaires, les pluies étant inférieures à la moyenne. Plus à l'ouest, dans la région de Man, les agriculteurs craignaient les dégâts d'une pluie abondante mais ont été soulagés d'avoir le temps sec.

Les niveaux des entrepôts seraient bons et les agriculteurs espèrent maintenant pouvoir obtenir de bons prix et attendent que la CCC, l'organisme de réglementation du pays, fixe le prix à la production de cette saison.

les agriculteurs espèrent maintenant obtenir de bons prix et attendent que la CCC, l'organisme de réglementation du pays, fixe le prix à la production de cette saison.

Les agriculteurs qui attendaient d'entendre la nouvelle ont déclaré qu'un bon prix rendrait le marché très intéressant.

"Nous avons besoin de plus de soleil pour améliorer la qualité des haricots", a déclaré Salame Koné, qui cultive près de Soubré, où 46 (mm) ont chuté la semaine dernière, 27,2 mm au-dessus de la moyenne quinquennale.

Au cours de la semaine dernière, la température moyenne à travers le pays variait de 25,4 à 28,3 degrés Celsius.

Auteur

  • Nick Baskett

    organisme:

    Nick Baskett est le rédacteur en chef de Bartalks. Il est titulaire d'un diplôme du Financial Times en tant que directeur non exécutif et travaille comme consultant dans plusieurs secteurs. Nick a possédé plusieurs entreprises, dont un restaurant et un café primés en Macédoine du Nord.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

fr_FRFrench