LA CTE D'IVOIRE A BESOIN D'UN PEU PLUS DE PLUIE POUR UNE RÉCOLTE PARE-CHOC

Selon Reuters, les précipitations en Côte d'Ivoire étaient égales ou inférieures aux moyennes quinquennales dans la plupart des régions cacaoyères du pays la semaine dernière, mais les pluies récentes devraient encore aider la teneur en humidité du sol à être suffisante pour obtenir une bonne récolte.

À partir de novembre, le pays entre dans une saison sèche, qui durera jusqu'à ce que la récolte soit prête vers mars de l'année prochaine.

Dans des circonstances idéales, un peu plus de précipitations au cours des deux prochains mois devrait permettre aux agriculteurs d'espérer une récolte exceptionnelle. Néanmoins, les pluies abondantes que nous avons signalées la semaine dernière auront aidé tant que le sol pourra retenir l'humidité.

Les agriculteurs de l'une des principales régions productrices de Soubré ont connu des précipitations moyennes et pensent qu'ils sont prêts pour une bonne année.

Un risque majeur est la saison de l'Harmattan, au cours de laquelle la poussière sèche est soufflée du désert du Sahara après décembre et peut durer plusieurs mois.

Actuellement, les températures moyennes oscillent entre 27,3 et 30,3 degrés Celsius dans tout le pays.

Laisser une réponse

vecteur de cacao

Bulletin

fr_FRFrench