café colombie

LA RÉCOLTE DE LA COLOMBIE DÉCEVUE PAR MAUVAIS TEMPS

La récolte de café de la Colombie pour 2020-21 est inférieure à la production attendue en raison des complications météorologiques de La Niña, qui ont entraîné une réduction des rendements. 

La Niña – un modèle climatique qui rompt les conditions normales de l'océan Pacifique, avec des alizés et affectant les conditions météorologiques mondiales – a provoqué de fortes pluies et un ciel couvert en Colombie. La dernière fois que La Niña a affecté le cycle de production du café en Colombie, c'était en 2007, où la température mondiale s'est refroidie et il y a eu des pluies abondantes, qui ont réduit l'exposition au soleil de plus de 30%.

Pour la récolte de cette année, les changements climatiques importants ont affecté les rendements de la mi-récolte (mitaca) pour laquelle la saison de récolte se situe entre fin mars et août — la Colombie est l'un des rares pays producteurs de café à avoir deux récoltes pendant l'année. 

La production totale attendue pour la récolte de café de cette année est similaire au cycle de récolte 2018-19 de 13 866 millions de sacs de 60 kilogrammes. En août, Roberto Velez, directeur de l'exploitation de la Fédération colombienne des producteurs de café (Fedecafe), prévoyait une récolte de 13 à 13,5 millions de sacs en raison du retour de La Niña. 

Aujourd'hui, la production attendue est d'environ 13 millions, ce qui est comparativement inférieur au cycle de l'an dernier de 14,1 millions de sacs. Un commerçant de Bogotá a déclaré : 

Les chiffres de production finaux sont très décevants mais après les nombreux problèmes météorologiques signalés au cours des derniers mois lorsque La Niña a frappé les régions du sud, en particulier, ce n'est pas vraiment une surprise à ce stade.

Fedecafe a noté que la production pourrait encore atteindre 13,5 millions de sacs à partir de récoltes plus petites en Colombie. Cependant, la tendance à la baisse de la production devrait se poursuivre. Les 11 premiers mois du cycle 2020-21 ont chuté de 7% par rapport à l'année précédente – la production d'août à elle seule a chuté de 16%, passant de 1,091 million de sacs à 915 000 sacs.

Le nouveau cycle de récolte 2021-22, qui a officiellement commencé le 1er octobre, devrait également être inférieur en raison des conditions météorologiques irrégulières en Colombie. La Niña devrait revenir « en force » plus tard ce mois-ci, une période cruciale pour la récolte de la nouvelle récolte. 

L'obstacle climatique de la Colombie ajoute aux inquiétudes mondiales pour la production de café, à la suite de sécheresses et de gelées dans les principaux pays producteurs de café comme le Brésil.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

vecteur de cacao

Bulletin

fr_FRFrench