Commerce équitable

ÉNONCÉ DES QUESTIONS ÉQUITABLES SUR LE RENDEMENT DE LEUR FONDS DE SECOURS COVID

Hier, le 5 mai 2021, Fairtrade a publié un rapport sur l'impact de son fonds de secours COVID sur les agriculteurs du monde entier.

Plus de 500 000 agriculteurs et travailleurs agricoles dans près de 60 pays à travers le monde récoltent les fruits de Fonds de secours et de résilience COVID de Fairtrade – un effort conjoint développé par Fairtrade International, ses organisations membres et des partenaires gouvernementaux et commerciaux, visant à fournir une aide financière directe aux petits producteurs durement touchés par la pandémie de COVID-19.

Le fonds de 15 millions d'euros lancé l'année dernière en réponse à la pandémie et court jusqu'en 2022, offrant une gamme de mesures de secours à court terme et de relance à long terme en Asie, en Afrique, en Amérique latine et dans les Caraïbes. Celles-ci incluent la fourniture de mesures d'urgence, telles que des équipements de protection individuelle, des campagnes de sensibilisation à la prévention du COVID-19 et la diversification des moyens de subsistance.

La pandémie de COVID-19 a ébranlé les fondements mêmes de nos systèmes économiques et sociaux mondiaux. Mais pour les communautés agricoles et agricoles des régions vulnérables du monde, l'impact de COVID-19 a été particulièrement dévastateur - Dr Nyagoy Nyong'o, PDG mondial de Fairtrade.

Elle a ajouté:

En déployant le Fonds de secours et de résilience COVID-19 avec nos partenaires clés, nous avons pu garantir que les agriculteurs et les travailleurs agricoles de la communauté Fairtrade disposent des protections financières et sanitaires nécessaires pour poursuivre leur précieux travail, se protéger contre d'autres chocs systémiques causées par la pandémie, et reconstruire plus juste pour un avenir plus durable et plus équitable.

Le soutien au Fonds de secours et de résilience COVID-19 a été fourni par le ministère fédéral allemand du Développement et de la Coopération (BMZ), la Société allemande de développement (GIZ), le Secrétariat d'État suisse aux affaires économiques (SECO) et le Commonwealth étranger britannique. Development Office (FCDO) via le Vulnerable Supply Chains Facility (VSCF), entre autres.

Parallèlement aux mesures immédiates de santé et de sécurité pour empêcher la propagation du COVID-19, le Fonds aide également à répondre aux besoins de reprise économique au sein des organisations de producteurs touchées. Les efforts supplémentaires de redressement consistent notamment à aider les petits producteurs à lancer et à exécuter des programmes pour assurer la sécurité alimentaire, sécuriser et augmenter les revenus en diversifiant les cultures et les marchés, lutter contre les risques pour les droits humains dans les chaînes d'approvisionnement et améliorer les technologies numériques en tant que fondements d'une reprise construire la résilience future des entreprises.

Un demi-million de personnes dans plus de 900 organisations de producteurs de près de 60 pays ont déjà bénéficié du Fonds Fairtrade COVID-19, avec des producteurs en Colombie, au Nicaragua, au Kenya, en Côte d'Ivoire, en Inde et en Indonésie recevant la part du lion des secours.

L'impact de la pandémie de COVID-19 sur les producteurs a été dramatique. Dans la plantation de thé multi-proprieté Hatton Plantations Limited au Sri Lanka, la pandémie a fait que les travailleurs ont été confrontés à la fois à des difficultés financières et à une crise sanitaire lors de la fermeture des ports d'expédition, arrêtant les exportations de thé. Les fonds Fairtrade ont aidé à fournir des articles médicaux essentiels et des équipements de protection, notamment plus de 30 000 masques réutilisables, des bouteilles de désinfectant et des désinfectants.

«Grâce à la Fairtrade Relief Initiative, nous avons reçu un équipement de protection individuelle entièrement équipé. Les cinq divisions du domaine ont également reçu des masques faciaux, des désinfectants pour les mains pour l'ensemble de la main-d'œuvre, ' explique R. Murali, un travailleur du thé. « Nos travailleurs peuvent désormais travailler en toute sécurité dans un environnement protégé. »

Pendant ce temps, dans le sud du Maroc, les opérations de la Coopérative Imgoun ont été également affectées par les retombées économiques de la pandémie. Avec le Fonds Fairtrade COVID-19, la coopérative a pu construire des puits d'eau et des réservoirs à l'aide de canalisations solaires durables, pour étendre la quantité de terres pouvant être irriguées et leur permettre d'augmenter et de diversifier la production.

De plus, le Fonds a permis à la Coopérative Imgoun de lancer un nouveau site Internet et de faciliter les opérations de vente en veillant à ce que leurs produits soient promus et facilement accessibles aux clients potentiels.

« Nous applaudissons les producteurs Fairtrade pour leur résilience en cette période difficile », a ajouté le Dr Nyagoy Nyong'o. "Et nous sommes ravis qu'ils investissent leur part du Fonds Fairtrade COVID-19 pour reconstruire plus juste pour un avenir plus vert et plus équitable."

Auteur

  • Nick 2017 500X500 1

    organisme:

    Nick Baskett est le rédacteur en chef de Bartalks. Il est titulaire d'un diplôme du Financial Times en tant que directeur non exécutif et travaille comme consultant dans plusieurs secteurs. Nick a possédé plusieurs entreprises, dont un restaurant et un café primés en Macédoine du Nord.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

vecteur de cacao

Bulletin

fr_FRFrench